ECOLE DU CHIOT - CECAM

CECAM
CECAM
Aller au contenu

ECOLE DU CHIOT

Vous êtes heureux, vous venez d'acquérir votre premier chiot, un très beau chiot. Il a pourtant des problèmes, il pleure la nuit. Il fait ses dents en détruisant ce qu'il attrape dans la maison. Il fait pipi régulièrement sur la moquette bien que vous lui mettiez la tête dedans en le grondant. Lorsqu'il mange, il montre les dents si on approche, alors on ne le dérange pas. A l'extérieur, on évite de le mettre en contact avec d'autres chiens, car il est fragile. On ne veut pas que les gens le caressent, cela risque de casser son caractère.
La CNEAC qui a pour mission, en dehors des activités sportives, l'intégration du chien dans la famille et dans la société s'est interrogée sur ce problème. Elle est arrivée à la création de l'école du chiot . Elle a formé, grâce à des stages encadrés par des spécialistes de l'évolution et du comportement du chiot, des moniteurs spécialisés.
Elle a mis en place une méthode éthologique dans laquelle on respecte l'animal, on établit une complicité avec lui, on fait preuve d'empathie pour essayer de le comprendre.
Lorsqu'on assiste à une séance de l'école du chiot, la première chose qui frappe c'est l' aspect ludique , les maîtres s'amusent autant que leurs chiots, un comportement positif fait uniquement de signaux de plaisir, sans contrainte, mais le plus drôle, c'est que ça marche. Le jeu semble avoir une dimension magique pour favoriser les apprentissages car tout est permis en apparence, il n'y a pas de ridicule pour le maître ou d'appréhension pour le chiot. On est surpris de voir que des chiots de 2 mois peuvent si vite acquérir une éducation de base, comme le rappel, la marche au pied, les positions assis, couché, debout etc.
A l'école du chiot on ne néglige pas les autres aspects du développement comportemental. On va le soumettre progressivement à des stimulations nombreuses et variées qui vont solliciter tous ses sens afin que plus tard il soit à l'aise dans n'importe quel milieu. On va le manipuler et lui faire connaître des individus différents. Ainsi à l'âge adulte il trouvera agréable le contact avec le vétérinaire, le juge d'exposition ou l'enfant qui vient l'embrasser dans la rue. On va apprendre au maître comment mettre en place une hiérarchie et comment réagir en cas de comportements inadaptés.

Il est conseillé de débuter l'école du chiot dès le plus jeune âge; deux mois paraîssent être un bon compromis. Une séance à l'école du chiot dure normalement une heure. Celle-ci peut être écourtée en fonction du chiot, du temps etc.

Horaires : Samedi à 14h30
CECAM Mastaing
Retourner au contenu